Le licenciement, sketch d'Omar et Fred

Le licenciement – Omar et Fred

This is a sketch from 2 famous french humorists. This sketch is interesting to understand french culture. It’s about a boss Mr Serbi (Fred) firing his employee François (Omar). This employee’s job is cleaning. He doesn’t have a labor contract. ”travailler au noir”, ” travailler au black” is the famous idiom for working illegaly. There’s also a play on word at the beginning:  The boss adressing his black employee : ”Restez pas dans l’noir (black) /Don’t stay in the shadow”. As this illegal worker doesn’t have a labor contract, he doesn’t have any rights at all. This black employee is a muslim because he says he doesn’t eat pork meat. This fact is important to understand this dialog. This caracter played by Omar is funny because of his african accent, you can notice easily. It’s a good way to guess what he’s talking about with his French pronunciation I suggest you see the video at first, then refer to the transcription below. C’est un sketch des 2 humoristes français Omar et Fred. Ce sketch est interessant pour comprendre la culture francaise. Il s’agit d’un patron (Mr Serbi, joué par Fred) qui licencie (vire) son employé François (joué par Omar). Le travail de cet employé est de faire le ménage, et il n’a pas de contrat de travail donc il travail illégalement. “Travailler au noir/au black” signifie travailler de manière non déclarée, sans contrat. Il y a aussi un jeu de mot au début quand le patron dit à l’employé noir “ne restez pas dans l’noir”. Comme cet employé n’a pas de contrat de travail, il n’a aucun droits (indemnités de licenciement, etc…). Cet employé est de confession musulmane car il dit ne pas manger de porc. C’est important pour comprendre complètement le sketch. L’accent du personnage joué par Omar est aussi un aspect amusant de ce sketch. TRANSCRIPTION: – Entrez François! Restez pas dans l’noir, là…Asseyez-vous… Comment ca va François? – Ca va très bien, et vous même Monsieur Serbi? – Bah tout va bien! J’vous remercie! – Ah c’est bien, ouai c’est bien ça, c’est bien… – Alors écoutez François, si j’ai voulu vous voir aujourd’hui, c’est parce que ca fait maintenant 20 ans que vous travaillez chez nous, dans l’entreprise – Ouai 20 ans ouai! 20 ans ouai! ouai…20 ans ouai ouai! – C’est un beau parcours hein? – Ouai ouai ouai ouai, c’est vrai ouai, ca fait plaisir ouai, c’est vrai.. – Bah écoutez François, moi je suis là pour vous annoncer que pour vous “l’aventure” s’arrête là…Voilà, en quelques mots dire, on va s’passer d’vos services, vous comprenez? – …Ah ouai d’accord! ha ha! ah d’accord ouai!… Nan parce qu’en fait moi j’pensais qu’la société elle avait fait beaucoup de bénéfices, c’est pour ca ouai.. – Alors écoutez François, chacun reste dans ses compétences, hein? Vous c’est l’ménage, moi c’est l’économie, d’accord? Donc tout ca ne vous regarde plus, puisque vous n’êtes plus des notres désormais. – D’accord! … Et pour combien de temps en fait? – Ah bah…c’est définitif, c’est valable à partir de maintenant jusqu’au décès, comme on dit hein? Ha ha! – Ha ha ! Ah oui d’accord ouai ! D’accord! d’accord! d’accord… d’accord… Donc moi pour le moment j’avais pas prévu de décéder tout de suite….Donc ca veut dire en fait, si j’ai bien compris, ca veut dire qu’il me reste 3 mois pour me retourner quoi? J’ai ma (mon) préavis quoi? C’est ca, d’accord, ok ouai.. – Non…Vous n’avez pas de préavis vous François, quand même? – Bah! C’est mon droit quand même d’avoir des préavis ca quand même Monsieur Serbi! C’est le (la) loi! Bah ouai! – Nan mais enfin, François, pour avoir des droits, il aurait fallu signer un contrat ha ha ha! – Ha ha! Ah ouai d’accord! ouai! C’est vrai, je n’ai pas de contrat! D’accord ouai!…d’accord… Donc en fait, si j’ai bien compris, ca veut dire que je suis viré en fait, hein? Ca veut dire que je travaille plus dans la boîte (+dans laquelle) je travaille depuis 20 ans? – Voilà. – Donc, je fais ma (mon) pot de départ ce soir. – Oui, c’est ca, vous avez bien compris…Par contre, pour l’pot de départ, vous le faites chez vous, hein? Parce que nous on écoute pas heuu Francky Vincent tout ca, comme musique, hein? Voilà. Et effectivement, vous ne revenez plus jamais. – Plus jamais, plus jamais?? Ou…une petite journée comme ca, en intérim heu..pour dépanner, je sais pas?… Nan parce que du coup, moi je serai disponible hein.. – Nan mais…j’ai bien compris François, mais c’est pas grave, ca va vous laisser du temps pour vous occuper du bébé qui arrive par exemple! – Ah ouai, c’est vrai, le bébé ouai c’est vrai ouai. – Après tout, votre femme elle travaille, et puis vous, vous serez à la maison avec le bébé, hein? – Ouai, “vous, vous serez à la maison avec le bébé” ouai – Voyez, c’est un mal pour un bien, quoi! – C’est un mal pour un bien, quoi – Voilà, bah j’ai été ravi de vous rencontrer pour la première fois! Voilà je vous souhaite plein de bonnes choses pour l’avenir! – Ouai, plein de bonnes choses pour l’avenir! ouai! – Allez, au revoir François! – Allez, au revoir François! ouai! Excusez-moi?.. Nan parce qu’en fait, c’est pour les vêtements de fonction, la blouse…peut-être (qu’) il faut le (la) restituer quand même, peut-être il faut le (la) rendre ou quelque chose comme ça, ou… – Oui, nan mais c’est pas grave, heu vous pouvez partir, je vous l’offre la blouse, hein? Vous avez qu’à dire que ce sera mon cadeau de naissance, ca lui fera des draps au petit qui arrive, hein? Voilà.. – Ah oui d’accord! d’accord… – Alors comme je vous l’disais auparavant, vous avez bien compris que vous n’faites plus partie de la société? – Vous n’faites plus partie d’la société ouai –  Donc heu, vous pouvez y aller, vous pouvez partir, voilà. – Vous pouvez partir ouai – Allez au revoir François! – Allez au revoir François, ouai – J’vais vous montrer… – J’vais vous montrer, ouai – Donc heu, le chemin c’est comme “à l’aller”, mais au retour! – D’accord! Excusez-moi?… – Oui? – Nan parce qu’en fait, si c’est valable pour les vêtements de fonction, donc en fait, mon appartement de fonction, ma voiture de fonction, mes stock-options, tout ca je peux le garder? – Hein? – Parce que j’en ai pas! Ha ha ha! Putain!!! Eh ouai Monsieur Serbi, c’est parce qu’on est viré, qu’il faut perdre sa (son) sens de l’humour quand même! Ha ha ha! C’est pas la catastroche (catastrophe)! Ha ha! Hé voilà c’est ca! Comment s’appelle, heu…les indemnités! – Oui – Comment on fait pour les indemnités de licenciement? Tout ca là… – Bah écoutez François…c’est très simple, relisez-votre contrat! – Ah ouai d’accord! Ouai c’est vrai je n’ai pas de contrat! D’accord ouai..ouai – Allez! – Allez, ouai… Excusez-moi?…Nan parce qu’en fait, moi je voulais dire un dernier quelque chose (une dernière chose)…moi  je voulais dire…vous…vous c’est (vous êtes) vraiment très gentil! – D’accord, très bien! Voilà. Allez, merci! Au revoir François! – Merci au revoir ouai – Au revoir – Voilà Excusez-moi?… – Ouai, qu’est ce qu’il se passe? – Nan parce qu’en fait, là je n’ai plus rien du tout là, donc en fait je voulais savoir si vous pouvez nous dépanner, c’est pas pour moi, c’est pour le gamin… – (vous dépanner) de…? – Bah…si vous avez une bouteille de lait, ou des saucisses, quelque chose comme ca, pour qu’il, pour qu’il nous dépanne, on va manger quoi… – Nan mais j’suis désolé François, j’ai pas d’alimentation ici hein, j’suis dé.. – Même si t’en as des saucisses de cochon, c’est pas grave, tu donnes, il vont manger du porc, c’est pas grave! – Nan mais j’viens d’vous dire que… – Nan mais c’est pas grave, on est dans la galère on mange du porc, c’est pas grave! Donne! C’est la galère quoi! – J’viens d’vous dire, j’n’ai pas d’alimentation, c’est un bureau, voilà! – Ok bon bah si t’en as des Knacki Herta (Sausage Brand), vas-y donne-moi des Knacki Herta! Nan je prends des Knacki Herta aussi, c’est pas grave, tu donnes des Knacki Herta et puis…et puis je pars avec mon (mes) Knacki Herta. C’est bon, tu me donnes du (des) Knacki Herta! – Mais je n’sais pas c’que c’est, pardonnez-moi! – Ah non Monsieur Serbi, Non! Tu connais le Knacki Herta! Mais! Tu connais le petit garçon avec le cailloux là comme ca! (About the CF of Knacky Herta) Quand il jette le caillou, ca fait…Le Knacky Herta! Tu connais? Donne-moi! Donne! – Ecoutez, moi, François, tout ce que j’peux faire c’est vous offrir ceci. C’est une boîte de punaises, hein. Vous allez voir, vous faites un petit jeu, vous en jetez chez vous un petit peu partout, et vous dites à vos enfants de les ramasser. Ils vont courir comme des antilopes là-dedans hein! Voilà, allez, aurevoir François! – Aurevoir François ouai Excusez-moi?… – Qu’est ce qu’il s’passe encore là? – Nan parce qu’en fait, j’étais entrain d’m’intérroger là… – Oui – …et je m’disais…peut-être je pouvais m’énerver quand même… – De? – ..peut-être je peux dire: mais vous êtes un enculé en fait! Nan parce qu’à cause de vous je n’ai plus de boulot là! Donc je vais vous bousculer un petit peu, c’est normal! Normal, on bouscule un peu, un petit peu! – Hé J’fais du Yoga hein!! Attention là, François! Gardez votre sang froid, vous allez retrouver du travail très rapidement, croyez-moi là…il y a du boulot partout en France! – Non non non Monsieur Serbi, ca c’est des balabala (du blabla), ca c’est des (du) baratin, ca! Moi je n’écoute pas ca, hein! Donc je vais quand même vous croquer à la gorge, comme ca vous allez saigner, et puis vous allez vous vider comme un petit cochon de merde! Voilà! – Oooooh!! Ooooh!! Ooooh!! Moi aussi j’peux crier hein! Nan mais qu’est ce que ca veut dire?!! Basta, là! Nan mais oh! J’vous rappelle, François, qu’vous n’avez pas d’papiers hein! J’ai qu’un coup d’fil à passer, et c’est terminé! Allez, hop! Dans la caleche! Retour à l’envoyeur!! – Oui mais vous ne faites pas ca, parce que vous, c’est vraiment très gentil! – Voilà, très bien, allez! Mais qu’est ce que c’est qu’ca?! – Bande de cochons!   Mots parasites très courants dans le langage parlé: là, bah, hein, et bah, bah (bien), ah, donc, en fait, heu, nan mais, …quoi Ces mots n’ont la plupart du temps aucun sens utile, mais servent soit de liaison entre les mots, soit pour combler un silence, soit pour ajouter une nuance très subtile.   Vocabulaire de l’entreprise et du travail: Travailler Entreprise Parcours (professionnel) La société Faire des bénéfices Le ménage L’économie 3 mois de préavis Les droits (du salarié) Signer un contrat Se faire virer (licencier) Pot de départ Intérim Vêtement, voiture de fonction Stock-options Indemnités Boulot
]]>

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *