#7 – Dis bonjour à la dame!

VOCABULAIRE ET TRANSCRIPTION:

courtoisiecourtesy
politessepoliteness
façonmanner, way
c’est pas gagnéWe’re not home and dry yet
saluergreet
avoir la tête ailleurshave your mind on other things
reprendre qqncorrect someone
accordergrant
endroitplace
malpolirude
responsablemanager
se dirigerto go
rayondepartment
déçuedisappointed
agiract
déstabiliserdestabilize
majusculecapital letter
se souciercare
on s’en fout, on s’en fichewe don’t care, we don’t care
éviteravoid
à la rigueurin a pinch
gérantmanager
humeursmoods
se lever du pied gaucheget up on the wrong side of the bed
râlergrumbling
ressentirfeel
mal prendretake something badly
serviablehelpful
grincheuxgrumpy
feindrepretend
bonne humeurgood mood
faire l’impasse là dessusdo not care about it
être grossierbeing rude
insulteinsulting
se débrouillerget by
vouvoyeraddress formally
se prendre pourtake yourself for
tutoyeruse the familiar
chauffardhit-and-run
se rendre compteto realize
faire un impairfaux pas
compromettrecompromise
le maître motthe key word
interpellercall to mind
serrer la mainshake hands
gênantembarrassing
intimeintimate
la bisethe kiss
un signe de têtenodding
inclinertilt
dramatiserdramatize
tant pistoo bad
occupébusy
valideable bodied
céderto let somebody have something
salle d’attentewaiting room

00:00:14
Jean: Bonjour à tous c’est Jean.

00:00:16
Jean: Et Miriam !

00:00:17
Jean: pour votre podcast donc en français, c’est Le Jus Français et on vous parle de culture française, du vocabulaire et du mode de vie à la française de manière générale. Et aujourd’hui on va vous parler de courtoisie, de politesse et donc bonjour à tous! Alors on veut vous parler de politesse parce qu’on constate tout ce qu’il y a de grandes différences entre les pays.. même à l’intérieur de la France en fait. Mais comme ce podcast est destiné aux étrangers qui apprennent le français, on va parler plutôt des différences en France. Et puis peut être dans votre pays, dans tous les pays du monde. Voilà, il y a des façons différentes. Mais en France, la politesse, c’est très important. Oui, donc on va d’abord parler de la politesse de manière générale et après on va voir s’il y a une différence entre politesse et gentillesse. Voilà, c’est pas gagné! Donc la politesse en France, on dit bonjour, c’est très important. Nous les Français peut être bien sûr d’autres pays. Mais donc en France, on nous enseigne à dire “bonjour, s’il vous plaît, et merci”. Et bien sûr, “au revoir”. Mais c’est les mots, les mots magiques. Donc surtout “merci” s’il te plaît, c’est un mot magique, je crois, pour obtenir quelque chose. Et donc c’est ce que nous enseignent. Nos parents nous disent “non, tu n’as pas dit tu n’as pas dit merci”, tu n’as pas dit “s’il te plaît”, tu n’as pas dit “s’il vous plaît”. Et puis, il faut bien surtout dire bonjour et au revoir, parce que c’est c’est la politesse, c’est la base. Ça montre à l’autre que il existe et donc que vous rendriez dans un, dans une institution ou même une banque ou un commerce. Il faut absolument saluer les personnes avant de leur adresser la parole. C’était déjà arrivé, toi, Miriam , de ne pas saluer? Je ne sais pas, t’étais fatiguée, t’avais la tête ailleurs et tu rentres dans un commerce et tu ne salue pas la personne. Qu’est ce qui arrive?

00:02:28
Jean: Alors la personne nous reprends tout de suite et elle nous accorde du coup un grand bonjour fort pour bien qu’on l’entende et qu’on se rende compte qu’on ne lui a pas dit bonjour en premier. Donc c’est vrai qu’on a vraiment cette habitude. Lorsque c’est nous qui rentrons dans un endroit, c’est à nous de dire bonjour. Donc quelquefois, par exemple, je rentre dans un magasin pour faire du shopping. Quelquefois voilà, les personnes qui y travaillent sont très rapides et viennent tout de suite vous voir. “Bonjour. Est ce que je peux vous aider?” Donc a vous de répondre bonjour et voilà. Si elles vous aident ou non. Mais c’est vrai que ce que l’on fait souvent, c’est que c’est à nous de dire bonjour en premier.

00:03:05
Jean: Oui, c’est très important, ça établit le contact, ça établit la communication et ça montre vraiment à l’autre que vous le regardez, vous le…. Comme dans Avatar, là, je te… c’est quoi? “je te vois”, ils disent c’est ça. Donc montrer à l’autre qu’il existe, qu’il est là et que vous êtes prêt à communiquer avec lui, c’est très important. C’est vraiment, c’est l’élément. C’est élémentaire, voilà, c’est élémentaire. Pour parler, pour discuter, on ne peut pas. On peut paraître malpoli si on ne le dit pas, c’est vrai. Et la politesse, c’est très important. Peut être pas dans tous les pays. En France, c’est vraiment quelque chose d’essentiel. Donc moi aussi, quand je suis allé, parfois je suis fatiguée, je rentre, j’ai la tête ailleurs, je vais, je ne sais pas, je ne vois pas tout simplement le responsable du magasin et je vais me diriger vers un rayon. Et peut être que la personne, elle m’a vu, elle va me dire “bonjour!” Voila, elle me va répéter ce mot un peu plus fort qu’habituellement, juste pour me faire comprendre qu’il faut dire bonjour, voilà. Et que peut être que la personne a été surprise, un peu déçue que quelqu’un rentre dans son magasin sans lui dire bonjour parce que le magasin c’est quand même privé. En fait, c’est chez quelqu’un, le magasin c’est pas comme dans une station de métro, donc c’est important. C’est très important, surtout pour peut être les élèves américains. Ils ont une autre habitude, peut être pas forcément… plutôt les Anglais d’ailleurs. Je ne sais plus. Mais voilà, ça nous amène un peu justement à ce côté de l’étranger. Comment, comment ils agissent chez eux. Et c’est pour ça qu’après quand ils arrivent en France, et bien ils sont un peu déstabilisés. Donc le bonjour c’est important. Euh, il y a autre chose. En fait ce serait un peu plus le contraire aux États-Unis. Donc il y a beaucoup d’élèves qui nous qui disent quand ils arrivent en France…Enfin moi je fais des simulations pour entrer nos examens, donc on fait des simulations. Donc moi je suis le l’employé du magasin et lui c’est le client. Donc il me dit “bonjour” tout ça. Mais après il dit “comment ça va?” Et en fait, Comment ça va? C’est pas notre affaire ça par contre. Donc en fait on dit bonjour, c’est l’ouverture comme une majuscule à une phrase, on va dire bonjour, mais après on ne va pas se soucier si l’employé du magasin va bien ou va mal parce qu’en fait ça nous concerne pas. À la limite, on s’en fout, on s’en fiche comme on dit.

00:05:35
Miriam: Mais c’est surtout qu’il ne peut pas nous dire qu’il ne va pas bien. On le sait, donc on ne pose pas la question. L’employé de magasin ne va pas nous dire “non, ça ne va pas bien”. Donc on évite effectivement de poser ce genre de question qui est réservée vraiment au cadre familier ou à la rigueur professionnelle. Lorsqu’on connaît quelqu’un ou va faire du business avec part, “comment vous allez aujourd’hui?” On peut poser la question, mais c’est vrai que sur des tout ce qui est shopping et cetera on pose pas.

00:06:02
Jean: La question est dit que si l’employé du magasin, le gérant du magasin ne va pas bien, on le voit, on le voit enfin, on le sait. T’as dit, on le voit. C’est pourquoi?

00:06:15
Miriam: Je trouve que c’est typiquement français. Les Français ont leurs humeurs et ne les cachent pas. C’est à dire qu’un matin on peut se lever du pied gauche, c’est à dire on peut se lever et décider d’être de mauvaise humeur et vouloir râler toute la journée, ça arrive. Et c’est vrai que même lorsqu’on travaille dans la restauration ou dans des magasins, on peut être de mauvaise humeur et on le fait ressentir aux clients. Mais ce n’est pas un manque de respect, c’est vraiment français et c’est vrai qu’on peut le ressentir. Des fois, il ne faut pas le prendre mal ou personnellement c’est…voilà. C’est comme ça. On a des jours ou on se sent bien et on a des jours ou on sent. On se sent moins bien et on est humain. On est tous humains. Et c’est vrai qu’en France ou on a moins ce masque qu’on peut mettre à l’extérieur dans d’autres pays, il faut absolument avoir le sourire, toujours être serviable, heureux, joyeux, non. En France, on peut se lever un matin et décider d’être grincheux toute la journée. Et il y a c’est normal.

00:07:08
Jean: Oui, c’est ça. Donc il y a un côté, il n’y a pas d’hypocrisie. En fait, on sait à qui on a affaire. Le serveur, il est de mauvaise humeur, il a le droit, ce n’est pas personnel, mais… il ne faut pas le prendre personnellement. Mais on n’a pas envie de feindre une émotion dans laquelle on n’est pas en fait. Euh. Donc ça nous amène effectivement à la deuxième partie. Donc la politesse confrontée à la gentillesse. Est ce qu’être policier être gentil? Justement, la personne dans ton cas Miriam , donc elle est pas de bonne humeur et elle va quand même utiliser les mots de politesse dire bonjour parce que c’est obligatoire même si elle est de mauvaise humeur. Saluer la personne, dire “merci, s’il vous plaît”. C’est quand même essentiel et du coup, elle ne peut pas faire l’impasse là dessus parce que sinon elle, elle deviendra malpoli. Voilà. Donc elle peut être de mauvaise humeur, mais elle ne peut pas être malpoli. Ça, c’est très.

00:08:05
Miriam: C’est très important. Effectivement, parce que en France, je trouve qu’être poli, c’est vraiment une forme d’honneur, c’est à dire être impoli et c’est ça être grossier, c’est un peu une insulte. Donc on préfère ne pas être gentil mais poli. Donc, c’est à dire dire bonjour. Mais voilà, laisser la personne se débrouiller et ne pas l’aider, donc ne pas être gentil avec elle mais de quand même lui dire au revoir à la fin.

00:08:28
Jean: Oui, en fait, la politesse, c’est une question d’éducation. Je pense qu’on juge beaucoup l’autre en fonction de son niveau d’éducation. Donc c’est vrai qu’en France, si la personne fait des liaisons ou vouvoie les gens ou parle d’une certaine façon avec certain vocabulaire, et bien ça va montrer son niveau d’éducation et du coup on va bien, on va avoir tendance à la respecter ou la juger. En tout cas en fonction de ce niveau, on va pouvoir peut être la juger en disant “ah woah oui, elle est super, elle parle bien”. Ou alors “non, elle parle bien, qu’est ce que pour qui elle se prend? Et cetera…” Donc il y a vraiment une espèce d’échange comme ça, un jugement. On sait aussi à qui on a affaire quand l’autre parle de certaines, d’une certaine façon. Et même dans les disputes, je ne sais pas. Dans la rue ou vous conduisez votre voiture, il y a un accident ou quelqu’un conduit mal. Je pense que même si on va insulter la personne, on va quand même éviter de tutoyer la personne. On va lui dire “vous conduisez mal, vous êtes un chauffard“. On va essayer de conserver cette cette, cette politesse parce que c’est aussi l’éducation. Mais à partir du moment ou on va passer sur du tutoiement et des mots bon un peu plus grossiers, ça va montrer qu’on… Voilà notre éducation, elle est un peu différente et donc c’est comme ça que je le vois. Qu’est ce que tu en penses?

00:09:48
Miriam: C’est exactement ça. C’est à dire qu’on va accorder du respect aux personnes qui parlent justement avec des beaux mots, avec beaucoup de politesse, avec du vouvoiement, qui donnent du respect à la personne en face, alors que le tutoiement, c’est beaucoup plus familier. Et tu as raison, on a tendance à juger les gens de la manière dont ils parlent. Et c’est vrai que si on une personne nous tutoie, on va penser que peut être elle n’a pas fait d’études supérieures. Être trop familier comme ça, on va porter plein de jugements. Donc voilà, après c’est pas, enfin c’est pas bien ou pas bien. Mais c’est vrai que c’est un peu français ce fonctionnement.

00:10:26
Jean: Oui. Donc c’est très important pour vous de savoir, de savoir ces choses là. Quand on est en France, il faut bien dire bonjour, c’est très important. Après, à vous de voir. Bonjour, bonsoir et bon après-midi. Bonne journée tout ça… Mais ça, c’est ça. Ça fera peut être l’objet d’une autre émission. Moi, quand j’étais en Chine, donc je suis resté un moment en Chine. Et c’est vrai que les gens, d’une manière générale dans les commerces, ils n’avaient pas tendance… ils n’avaient pas tendance à dire bonjour. Voilà, ils parlaient pas, ils étaient très silencieux, très je ne sais pas. Je ne pense pas que c’était parce que j’étais étranger. Mais moi je disais bonjour au début, mais je me rendais compte que les gens étaient surpris que je dise bonjour et ils étaient surpris que je dise merci aussi. C’est des mots, c’est des choses, apparemment, d’après mon expérience, qui sont liés…. Plutôt, oui, c’est plutôt familier, c’est à dire dans le cercle familial, les amis, on va plutôt dire bonjour ou merci. Donc c’est vrai que je ne sais pas si vous vous êtes chinois. Dites-nous ce que vous en pensez. Et moi, ça m’a surpris. Et donc, petit à petit, je me suis mis à ne plus dire bonjour. Mais j’avoue que ça me manquait beaucoup parce que, en fait, il y avait moins de contacts avec l’autre. Et puis je me sentais un peu malpoli du coup, puisque toute ma jeunesse, toute mon enfance, on m’a dit m’a dit bonjour, dit bonjour, dit merci. Et puis bon, j’arrive dans un pays ou c’est pas grave, on ne dit pas merci. À la limite, c’est normal, ne dit pas bonjour, à la limite, c’est normal. Donc ça, c’était assez, assez perturbant mais très intéressant. Ça m’a beaucoup ouvert l’esprit sur…s’adapter, comment les autres vivent? Parce qu’on ne peut pas leur imposer notre façon de vivre. Et donc, je pense que l’observation, si vous êtes en France et vous arrivez en France, l’observation est très importante. Observer comment les gens agissent pour essayer de vous adapter, c’est très important. S’adapter. Et puis ne pas faire d’impair, ne pas faire d’erreurs qui pourraient compromettre la relation que vous avez avec je ne sais pas, un boulanger, et cetera.

00:12:38
Miriam: Tout à fait. C’est vrai que voilà observé. Je pense que c’est vraiment le maître mot parce qu’il y a des personnes qui sont plus ouvertes d’esprit que d’autres. Par exemple, vous êtes dans un magasin, vous cherchez une robe, mais vous la voulez en bleu, vous allez vers la vendeuse et vous dites “Est ce que vous l’auriez en bleu?” Elle va vous dire “bonjour!” d’abord et en fait voilà, il faut avant de demander quelque chose. Soit vous dites “bonjour, est ce que vous l’auriez en bleu?” Ou alors “bonjour, excusez moi.. Est ce que vous l’auriez en bleu?” C’est vrai que c’est important de toujours commencer, même quand vous posez une question, soit de vous excuser parce que ben voilà, vous allez parler à la personne, soit de vous présenter en disant “Bonjour,…” on ne pose pas la question directement.

00:13:20
Jean: C’est ça? Il faut vous interpeller, faut établir le contact. C’est très important. Ensuite, bien. Tout dépend de qui vous êtes, bien sûr, de votre âge, et cetera Donc si vous êtes jeune, vous allez dans un bar. Voilà un restaurant où le serveur aussi a le même âge que vous. Vous voyez que lui, il va pouvoir vous tutoyer. Il n’y aura pas de problème, ça pourra arriver. Donc c’est bien à prendre en compte ça, qui vous êtes. Le vouvoiement aussi, c’est très important. Donc à tout âge, à partir du moment ou vous êtes adulte surtout.

00:14:00
Jean: Moi je pense qu’il faut toujours vouvoyer jusqu’à ce que la personne en face vous autorise à tutoyer ou vous tutoie en retour. Par exemple, comme tu dis dans un bar, vous vouvoyer le serveur, mais s’il vous tutoie en retour, ça veut dire que vous êtes autorisé à le tutoyer aussi. Et je pense que pour éviter tout problème et pour éviter justement de paraître impoli, il vaut mieux vouvoyer, pour commencer, pour voir un petit peu comment, comment la personne vous répond et là vous verrez si vous continuez le vouvoiement ou vous pouvez les tutoyer.

00:14:31
Jean: C’est ça le vouvoiement, ça existe dans d’autres pays, mais en tout cas en France, il y a vraiment une marque de respect, une distance. Et voilà, c’est un peu comme si on évitait de rentrer dans la bulle de la personne. On dit “vous”, on ne va pas s’introduire dans sa bulle, dans son monde sans son autorisation et donc dire “tu” justement, c’est le contraire. Les adultes, les adultes disent toujours tu a un enfant et donc ça montre une sorte de bas de hiérarchie, en fait de l’âge. Et donc, si vous dites tu à un adulte ou même quelqu’un qui est plus âgé que vous, ça peut poser problème très rapidement. Donc voilà, je ne sais pas si vous avez des choses à partager par rapport à ça. On. Envoyez-nous des messages. Et puis, est ce que t’as d’autres choses à ajouter sur la politesse?

00:15:20
Miriam: Je pense qu’effectivement de dire bonjour, on peut aussi faire un signe de la main. Par exemple, lorsqu’on reconnait une personne qu’elle est loin, on ne peut pas lui dire bonjour, mais de lui montrer qu’on l’a vu comme tu dis, de montrer qu’elle existe. On peut toujours faire un signe de la main en disant “Voilà, je t’ai vu, je ne peux pas te dire le mot bonjour, mais je te vois et je te fais signe que je te vois”. Je pense que ça aussi, c’est important. Et après, on a aussi le pour dire bonjour à. Dans le milieu professionnel, on a bien serré la main comme on retrouve un petit peu partout, mais aussi la bise. Et ça, je pense que c’est typiquement français et c’est vrai que ça peut être gênant pour les étrangers. Est ce que ça parait quelque chose de très intime alors qu’en fait on peut faire la bise à des collègues. On peut faire la bise à à beaucoup de personnes. Donc peut être laisser ces personnes-là vous inviter à faire la bise, ne pas vouloir tout de suite la faire. Ce que faut comprendre, voilà certaines. Voilà. Certaines personnes la réserve aux familles, d’autres personnes à la fois. Tout le monde. Ça, ça dépend, en plus des régions en France et puis aussi de l’éducation.

00:16:24
Jean: Ouais ouais, ça c’est pas évident. Même nous en France, on fait la bise. Bah un coup c’est deux, un coup c’est trois. Voilà, si on n’y est pas, on ne sait pas dans quelle région on est. On ne sait pas les habitudes. Oui, ça peut être troublant. Oui, pour le signe de la main. Effectivement, c’est important de toujours montrer à l’autre personne qu’on l’a vu. On peut lui faire un sourire aussi. On peut aussi faire un signe de tête. Je sais pas, voilà, en inclinant la tête en avant. Montrer vraiment qu’on a vu la personne la saluer, ça s’appelle juste un mouvement de la tête, ça suffit. Et puis, souvent, on dit bonjour. On n’est pas obligé de dire bonjour. Très lentement, bien prononcé. On peut dire b’jour, b’jour. Et puis vous pouvez dire Bonjour Madame ou bonjour Monsieur. Ça va, ça va être encore plus respectueux, plus joli pour la personne. Elle va être contente qu’on s’adresse à elle. Voilà, de manière un peu plus longue prendre le temps de s’adresser à elle, prendre le temps de s adresser à la personne. Effectivement, c’est lui. C’est lui montrer un respect et de donner du temps, lui donner de son propre temps. Donc, je pense que les gens apprécient ça. Vous pouvez dire “Bonjour jeune homme, Bonjour jeune femme. Voilà. Bonjour Mademoiselle, bonjour madame, bonjour Monsieur”. Etc tout ce que vous connaissez déjà, j’imagine. Euh ouais, c’est déjà pas mal, donc ça va vous apporter quand même un peu de confiance. J’imagine cet épisode si vous allez en France. Encore une fois, comme je dis dans mes autres émissions, pratiquer et pratiquer. Donc il ne faut pas trop vous prendre la tête dès que vous arrivez en France ou dans un commerce, peu importe pratiquer tout type de salutation. Écoutez, comme disait Miriam , écoutez bien ce qui se passe, répéter les choses. Et puis voilà, il y a des erreurs qui sont faites et c’est pas grave non plus, hein. Vous êtes un étranger, il ne faut pas. Il ne faut pas dramatiser.

00:18:15
Miriam: Oui, soit les gens comprennent et sinon tant pis, il n’y a rien de et rien de grave, ça arrive.

00:18:21
Jean: Voilà. OK.

00:18:24
Miriam: J’avais une blague sur la politesse, mais plus la politesse par rapport aux personnes âgées. Donc il y a une dame qui est debout dans le métro et je lui dis : “je vous donnerai bien ma place, mais elle est occupée!”

00:18:39
Miriam: Ça fait dire qu’en fait, par politesse, normalement, on laisse la place à la dame, mais vu qu’on l’occupe, on ne lui donne pas. Donc c’est une blague un petit peu. Voilà pour dire que la politesse des choses, c’est lorsqu’on voit des personnes âgées dans les métros pour éviter de les laisser debout. On va leur proposer notre place puisque nous, on peut tenir debout. On est jeune et on peut rester plus longtemps debout.

00:19:01
Miriam: Jeunes et valides. Donc céder, céder sa place aussi dans les transports en commun ou dans une salle d’attente, c’est c’est très recommandé. Ouais, ok. N’hésitez pas à regarder aussi sur la chaine YouTube parce qu’il y a, il y a des épisodes, enfin des vidéos de livres, de bandes dessinées en français. Et donc là dedans aussi vous avez pas mal de points culture, ça peut vous aider. Voilà, et bien c’est tout pour aujourd’hui et on vous retrouvera la prochaine fois!

00:19:34
Miriam: A bientôt.

00:19:35
Jean: Bientôt.